Saint-Pierre d’Oléron

Saint-Pierre d’Oléron

Saint-Pierre d’Oléron

La Charentes-Maritime est une région riche en sites touristiques, comme le bassin Marennes Oléron, Fort Boyard ou l’île d’Oléron. Si le bassin Marennes Oléron est surtout réputé en tant qu’aire de production ostréicole, l’île d’Oléron regorge de petits villages à découvrir, comme Saint-Pierre d’Oléron, surnommé la capitale de l’île en raison de l’importance de sa population et de sa place centrale sur l’île, propice à son développement.

Saint-Pierre d'Oléron
Saint-Pierre d’Oléron

Présentation de Saint-Pierre d’Oléron

Historiquement, la richesse du village est due au négoce du sel et du vin. Aujourd’hui, il est le centre économique et commercial de l’île, tout autant que son centre administratif et culturel. Le musée de l’Île d’Oléron, installé place Gambetta, propose ainsi des collections permanentes et des expositions temporaires. Les rues piétonnes sont animées en toute saison, notamment grâce à l’attrait de son marché aux produits locaux et hauts en couleurs. La commune est en réalité divisée en différents petits villages, s’étendant d’est en ouest entre Saint-Georges d’Oléron au nord et Dolus d’Oléron au sud. Il ne faut pas oublier que Pierre Loti passa là ses vacances d’été, étant enfant, et que l’île fut pour lui une grande source d’inspiration ; il demanda à y être enterré, et repose ainsi dans le jardin de la Maison des aïeules.

Le patrimoine de la commune

L’Église est un immanquable du lieu, en raison de ses dimensions spectaculaires ; son clocher hexagonal s’envole vers le ciel ; autrefois, sa hauteur lui conférait le rôle d’amer, aidant à la navigation. Elle fut construite au début du XVIIe siècle, sur l’emplacement d’une plus ancienne Église, datant, elle, du XIIe siècle mais détruite au moment des guerres de religion.
Place Camille Mémain, la flèche appelée la Lanterne des Morts est la plus haute du pays ; elle date du XIIe siècle ; à son sommet, la flamme qui y brillait servait à commémorer l’âme des morts. Le parc paysagé de l’ancien château des Le Berton est propice aux douces flâneries.

Les villages de la commune

La Cotinière est un charmant petit port de pêche, typique de la Charentes-Maritime, situé en plein ouest, face au large ; il est réputé pour la qualité des produits qui y sont débarqués ; c’est d’ailleurs le septième port de pêche au niveau national. Le spectacle des bateaux rentrant au port est à ne pas manquer, chargés de bars de ligne, de langoustines, de soles et autres céteaux, toutes des espèces nobles et réputées.
Pour se plonger au cœur de l’authenticité de l’architecture traditionnelle oléronaise, il faut se rendre dans les petits villages de La Biroire, de La Menounière et de La Chefmalière, lovés derrière les dunes qui les préservent des vents du large. Les ruelles richement fleuries invitent à la promenade, le long des vieux murs de moellons
Fort Royer, au sein de la réserve naturelle de Moëze-Oléron, est un vrai sanctuaire pour la faune et la flore ; le site offre des paysages authentiques de cabanes ostréicoles multicolores, que des visites guidées permettent de découvrir, pour en apprendre plus sur le métier de ceux que l’on appelle les paysans de la mer.
Enfin, à quelques encablures de là, Fort Boyard dresse ses hautes murailles, tandis que plus au sud, Dolus d’Oléron, avec ses 2900 hectares est la commune la plus importante du canton sud de l’île, offrant une large palette de paysages variés.

Mots-clés :, , ,

Discussion de l'article

Soyez le premier commentaire “Saint-Pierre d’Oléron”

Besoin d’aide ?
close slider

Vos détails

Faites-nous savoir comment vous contacter.


Comment pouvons-nous vous aider ?

N'hésitez pas à poser une question ou à simplement laisser un commentaire.